Pilotes Linux pour les cartes ATI

ATi l'avait promis, ils feront de nouveaux drivers pour Linux. ATi l'a fait. Et ATi s'occupe du suivi des fameux drivers. Une bonne chose en soit. À l'heure où la puissance brute des cartes graphiques ne sont plus les seuls garants de la performances des cartes dans les environement logiciels, les deux géants qui sont ATi et nVidia luttent également sur ce segment.

Malheureusement pour ATi, nVidia est pour le moment le grand gagnant de ce combat. Certainement aussi que le fait qu'il y soit implanté depuis plus longtemps joue en leur faveur. nVidia propose des drivers résolument simples à installer, et offrant des performances équivalentes sous Linux que sous Windows (Doom 3 est même plus performant sous Linux !). Mais notons tout de même à décharge d'ATi que les premiers drivers Linux de nVidia n'étaient pas fameux, proposant des performances assez décevantes, et une compatibilité douteuse (des crashs de X, voire de la console n'étaient pas à exclure).

Le seul reproche que l'on pourrait faire à nVidia, maintenant, est la disponibilité de seuls binaires pour PC. Exit les Mac... En revanche, malgré sa licence propriétaire, le driver de nVidia est redistribuable librement. Un bon point.

Assez parlé de nVidia, regardons ce que nous propose pour le moment ATi. Cette nouvelle révision des drivers, en version 8.10.19, est donc disponible pour XFree 4.1, 4.2 et 4.3, ainsi que X.Org 6.8. Un noyau 2.4 ou supérieur est par ailleurs requis.
Cette version est sensée améliorer la stabilité ainsi que les performances en 2D. Pour le moment, les drivers ATi sous Linux restent donc extrèmement moins performants que ceux sous Windows. C'est extrèmement dommageable, mais probablement (et espérons le) réversible. Un bon point est néanmoins la stabilité qui est accrue.
Cependant, et même si ces drivers restent binaires et exclusivement pour les PC (x86), pas mieux que nVidia sur ce coup-ci, ATi ne distribue que des archives au format RPM, principalement utilisé par les distributions RedHat, Fedora Core, ainsi que Mandrake, et tous leurs dérivés. À côté, nVidia distribue un installeur basé sur le Loki installer, sous GPL, qui fait extrèmement bien son travail, et ne se limite d'ailleurs pas aux seuls linux, mais fournis également des drivers aux systèmes BSD. Malheureusement pour ATi donc, il reste visiblement assez difficile d'installer ces drivers.
Ces drivers apportent également le support des FireGL V5000.
Ainsi que :
* Correction des problèmes de X liés à l'affichage sur un écran DVI
* Correction de la détection d'un écran fantôme lorsque aucun écran n'est connecté (X800, X700, X300, FireGL V5100 et FireGL V5000)
* Compatibilité avec les écrans Apple Cinema
* Correction d'un problème entre fglrxconfig et xorg.conf
* Correction de problèmes avec certaines applications 3D et les Radeon 9100/8500 et FireGL 8800
* Support du noyau 2.6.10
* Support XVideo en mode double écran
* Correction de problème avec Celestia (corruption d'affichage)
* Correction d'une incompatibilité entre X.Org 6.8 et le fichier de configuration généré par fglrxconfig, qui résultait à un retour à la console
* Support des systèmes 64 bits avec plus de 4 Go de mémoire

Espérons que ATi fasse des progrès, tout le monde gagnera.

Télécharger les drivers
Retours utilisateurs

Source : ATi et PPC based
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • lissyx
    Leoten m'exusera d'avoir quelque peu modifié sa news.
    0
  • j0k3r_n0ir@IDN
    J'en connais qui vont être content ... :)
    0
  • Leoten
    Citation:
    Leoten m'exusera d'avoir quelque peu modifié sa news.


    c'est pas grave merci de l'avoir modifier ;-)
    0