Droit à l'oubli sur Internet : une des priorités de la CNIL

Alex TürkAlex TürkLe droit à l’oubli est l’un des chevaux de bataille de Nathalie Kosciusko-Morizet. Hier se tenait à Paris un colloque consacré à ce sujet. Une semaine après le dépôt de la proposition de loi modifiant la loi informatique et libertés de 1978.

Une loi plus adaptée

Le statut de l’adresse IP sera ainsi ajouté à la loi de 1978. L’internaute pourra également exercer un droit de rectification ou de suppression des données le concernant circulant sur Internet ou détenues par les opérateurs. Le brevet informatique et Internet (ou B2I) que doivent passer tous les élèves devra également les sensibiliser à la protection des données personnelles.

Selon Alex Türk, président de la CNIL, la problématique est simple : « Ce n’est pas parce qu’on n’a rien à se reprocher que l’on doit tout montrer. L’intimité a une fonction sociale. Elle permet à la société de fonctionner harmonieusement. Pour de nombreuses personnes, notamment dans les nouvelles générations, la notion d’intimité est brouillée par celle de non-culpabilité. »

Malheureusement, « l’architecture actuelle des systèmes a été conçue sans tenir compte de la protection de la vie privée» précise Daniel le Métayer, directeur de la recherche à l’Institut national de recherche en informatique et automatique. « Beaucoup de données sont conservées sans justification. Et la solution ne peut être seulement technique. Elle passe par un rapport de force au niveau international », ajoute-t-il. Les obstacles tiennent donc aussi bien de la technologie utilisée par les réseaux que des utilisateurs pas encore sensibilisés à cette problématique.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • nquere
    J'ai rien compris :/
    -1
  • rigolpazavexa
    nquereJ'ai rien compris


    bonjour

    c'est simple. depuis la loi "liberté et informatique" tu as un droit de consultation, rectification, suppression des données attachées à ton nom dans un fichier informatique (ou nom).

    Mais rien n'est prévu en ce qui concerne les renseignements te concernant et référencés par ton adresse IP (peu importe qu'elle change). renseignements que possèdent des boutiques en ligne, des "maîtres du site", les réseaux sociaux, et parfois les administrateurs et modérateurs de Forum.
    Il s'agit de donner les mêmes droits autour d'une IP qu'autour d'un Nom.

    Comme déjà, il est très difficile, sauf à s'adresser à la justice, pour obtenir l'accès à un fichier dans lequel on est référencé (essayez, pour voir, auprès d'un forum dont vous vous êtes désinscrit, ou un site, ou un magasin en ligne . . .), ce n'est pas près d'être réalisé pratiquement à partir d'une adresse IP.

    @+
    JM
    2
  • smallseb
    J'ai lu un article très intéressant sur la fonction de la CNIL a ce sujet, avec les modalités de suppression des informations personnelles... C'est en théorie tout à fait possible, mais en pratique bien plus complexe à réaliser.

    Cet article, est pour une fois, plutôt bien réalisé! Dommage que le rédacteur n'ai pas creusé un peu plus le sujet et rebondi sur les propos cités!
    1