Le drone Taranis réussit ses tests de vol


Si la firme BAE Systems et le ministère de la Défense britannique ont toujours été discrets sur le projet Taranis, ils en dévoilent davantage sur l’évolution de leur drone de combat. A en croire son stade actuel, le démonstrateur de drone furtif a réussi les premiers essais de vol. Un exploit qui a dépassé toutes les attentes selon les concepteurs.

Taranis tire son nom du dieu du tonnerre dans la mythologie celtique. Certes, les essais ont été effectués durant les derniers mois de l’année 2013, les nouvelles n’ont été révélées que depuis peu. Ainsi, durant un vol inaugural de 15 minutes, le drone de combat britannique a réalisé un sans faute depuis son décollage à l’atterrissage, en passant par quelques mouvements. Le tout, contrôlé à distance par Bob Frase, un ancien pilote. Plus loin, Taranis a également réussi les autres essais de vol durant lesquels il a pu voler pendant une heure à différentes altitudes et vitesses.

Ces résultats devraient permettre à ses créateurs de développer un drone de combat furtif capable de choisir et de frapper avec précision sur une longue distance. Financé par le gouvernement britannique, le Taranis a coûté jusque-là, près de 185.000.000 de livres (environ 220millions d’euros).

Drone Taranis en plein vol

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire