Le diesel à la rescousse du recyclage plastique

Certes le plastique, avec tous les usages qu’on lui connaît, peut revêtir toutes les formes imaginables et servir une variété infinie de rôles. Mais la durée de vie du plastique est extrêmement problématique. Une équipe de Shanghai vient cependant de parvenir à transformer la matière en diesel. Allons-nous un jour carburer à l'aide de nos anciennes bouteilles d'eau et autres stylos usagers ?

Le plastique, c'est pas si fantastique

Alors que certaines matières en plastiques sont fabriquées à partir de produits dérivés de l’agriculture, l’immense majorité quant à elle est dérivée du pétrole. Ces matières plastiques sont très difficiles et onéreuses à  recycler, et c’est ainsi qu’un énorme pourcentage se retrouve dans les sites d'enfouissement ou dans les  océans, où leur durée de fin de vie n’est pas encore connue et pourrait dépasser des siècles. Le moyen le plus usité pour assurer le recyclage de ces plastiques est de simplement les broyer, et de les faire faire fondre pour ensuite les remouler.

Mais ceci n’est techniquement possible que si le plastique est de même composition chimique, chose extrêmement rare aux sorties des bacs de tris ou des déchetteries. En effet, en mélangeant des plastiques de composition différentes, on obtient un mélange beaucoup moins intéressant. Sans compter les multiples opérations nécessaires pour y parvenir. D'autres méthodes de recyclage des matières plastiques nécessitent un apport d'énergies polluantes, avec des procédés de fonte avoisinants les 400 °C produisant d’importants rejets de composés hydrocarbonés.

Du plastique au diesel, un long processus de transformation

Mais c’est récemment qu’une équipe dirigée par Xiangqing Jia de l'Institut de la chimie organique de Shanghai a décidé d'essayer de nouveaux procédés chimiques pour transformer une partie de ces matières plastiques en un mélange exploitable. Ils ont travaillé avec le polyéthylène, ce qui constitue la majorité de la matière plastique que nous utilisons. Les Polyéthylènes sont un composé de carbone et d’hydrogène. Leur expérience en plusieurs étapes couplées à un traitement peu consommateur d’énergie autour des 150 °C permet de séparer les éléments constitutifs du plastique.

Ce long processus permet de diviser et donc de séparer pour enfin extraire le carburant diesel. Il a été aussi utilisé des composants qui pourront eux aussi être recyclés pour traiter ce plastique et donc diminuer l’impact environnemental. Bien sûr, ce procédé ne permettra pas de traiter l’ensemble des rejets plastiques dans le monde, mais c’est un immense progrès qui pourrait rapidement offrir de nouvelles opportunités et espérer un jour régler une partie du recyclage de ces plastiques pour les générations futures.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire