eDonkey met à son tour les clés sous la porte

Infos-du-Net.comIls tombent tous les uns après les autres, et même ceux qui affirmaient il y a peu ne pas céder sous la pression changent maintenant d’avis afin d’éviter les ennuis avec la justice.
Mais la RIAA ne plaisante pas avec les éditeurs de logiciels peer to peer, comme en témoigne la lettre que le syndicat leur a récemment envoyé, leur demandant expressément de cesser toute activité incitant les utilisateurs au téléchargement illégal.
WinMX avait alors pris la décision de cesser ses activités, LimeWire a préféré mettre en place un système interdisant tout partage de fichiers illégaux.
Tous les regards se tournaient alors vers eDonkey, dont une légende urbaine racontait qu’ils avaient déjà silencieusement fermé boutique.
Mais l’éditeur a immédiatement publié un démenti confirmant qu’il était toujours présent et qu’aucune décision de fermeture n’avait encore été prise suite à la réception de ce courrier.
Mais aujourd’hui, les choses semblent être différente pour le logiciel, qui a annoncé hier son retrait...

La déclaration de Sam Yagan, président de MetaMachine

Lors de sa déclaration, le président de MetaMachine, la société qui édite eDonkey, s’avoue attristé par cette décision, mais ne s’affirme pas contre l’industrie de la musique qui lui a demandé de la prendre.
« Je n’ai aucune animosité envers l’industrie de la musique ou les autres organismes qui ont pu s’opposer à l’avancement de la technologie P2P ces dernières années ».
Mais les faits sont pourtant là : « J’ai eu de longues conversations avec certaines majors qui sont venues vers moi pour tenter de trouver un compromis. Nos négociations ont pris fin après qu’ils m’aient demandé d’apporter certaines modifications à eDonkey qui étaient technologiquement impossibles et qui ne convenaient pas à mon éthique, ou encore qui m’auraient exposé à de plus grandes sanctions juridiques ».

Quel avenir pour le P2P ?

Maintenant que l’un des principaux acteurs de la scène vient de rendre son tablier, on commence réellement à se poser de sérieuses questions sur l’avenir du P2P, puisque nous voyons certains de leurs plus grands acteurs.
Quel sera l’avenir du peer to peer à l’heure du tout répressif ?
D’autres alternatives se développent actuellement, dont certaines prônant l’anonymat, mais seront-elles vraiment efficaces, et surtout légales ?

Source : Génération NT
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
43 commentaires
    Votre commentaire
  • kanalkyte
    eMule n'est donc plus utilisable ??
    0
  • Ancalagon
    C'est bien la question que je me pose... Pourtant eMule fonctionne toujours pour l'instant chez moi... :-?
    0
  • king59
    emule et edonkey, sont 2 choses diferentes, enfin je pense
    0