L'e-G8 réunit les géants du Web à Paris

C’est aujourd’hui que début pour deux jours l’e-G8, préambule au G8 de Deauville. Ce rassemblement voulu par Nicolas Sarkozy lui permettra d’exposer son « Internet civilisé » et de s’entretenir avec les plus grands patrons technologiques mondiaux.

Mark Zuckerberg, Eric Schmidt, Rupert Murdoch, tous les patrons ou presque des plus grandes entreprises numériques mondiales seront présents à l’e-G8 qui commence ce matin en plein coeur du jardin de Tuileries. Ils pourront ainsi s’entretenir avec bon nombre de responsables politiques comme Christine Lagarde, Éric Besson ou encore Frédéric Mitterrand. 

Internet civilisé contre Internet libre et ouvert

Dans son discours de ce matin, Nicolas Sarkozy devrait ainsi défendre sa théorie de l’« Internet civilisé » qu’il défend depuis plusieurs mois et dont on dit qu’il en a convaincu Barack Obama. Organisé par Publicis et parrainé par plusieurs grandes entreprises comme Orange, Vivendi, Iliad Free Fondation, Microsoft, eBay ou Google, l’évènement fait déjà couler beaucoup d’encre sur son orientation.

Beaucoup de défenseurs d’un Internet libre et ouvert considèrent ce sommet comme d’ores et déjà biaisé. Ainsi, la Quadrature du Net le voit « comme un écran de fumée pour masquer le contrôle accru des gouvernements sur Internet ». L’organisation Internet Gouvernance Caucus considère qu’il est anormal que l’e-G8 soit « organisé par le secteur privé et que l'accès soit donné aux seuls acteurs des entreprises privées et des gouvernements. Nous avons aussi compris qu'il y a un lien entre les sponsors et les invitations ». Simple forum de rencontres économiques et politiques ou réelle rencontre autour de la problématique des libertés sur Internet ? Réponse dans deux jours.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • shitakunai
    la flippe : internet civilisé.
    on est mal, ces pourris de politiciens et gouvernements veulent controler un espace qui ne leur appartient pas. on est mal, et je crois qu'il faut serieusement se mettre à etudier le hacking et tous les secrets du réseau pour etre capable de se defendre et battre ce gouvernement international virtuel basé sur les gouvernements réels du monde contre la resistance virtuelle basée sur les consommateurs réels lambdas !
    0
  • Nesquikc
    Oui, c'est encore une façon de nous infantilisé, de tenter d'avoir le pouvoir sur un outil, sur la liberté de pensé & de communiqué
    Ils nous brises déjà, via l'administration "A4" (encore) ?!!!!, en contrôle le marché de l'emploi, bien virtuelle lui aussi et du du logement, la rien ne se passe si ce n'est que la déshumanisation...
    0