Les rayons X révèlent une éruption solaire à 450 années-lumière

En analysant les données de l’Observatoire à Rayon X Chandra, des astronomes italiens  ont découvert qu’il y a 10 ans, une éruption survenue sur une étoile géante était suivie par une éjection de masse coronale (ÉMC). Il s’agit d’une explosion de plasma et de particules chargées, qui se traduit par une période de luminosité intense. C’est la première fois qu’on constate ce phénomène sur une autre étoile que le Soleil.

Les ÉMC limitent le développement d’une forme de  vie

L’étoile concernée s’appelle HR 902 et se trouve à 450 années-lumière de la Terre. Elle est à peu près dix fois plus large que le Soleil et pèse trois fois plus. Pendant l'éruption stellaire, l'équipe a remarqué la présence d’une matière, qui montait et descendait une boucle de plasma qui s'étendait à la surface. Grâce à l’effet Doppler, les chercheurs ont constaté qu’après l’éruption, la matière continuait à s’éloigner, indiquant ainsi une éjection de masse coronale.

Le champ magnétique terrestre offre une certaine protection contre les ÉMC, mais celles-ci peuvent faire des ravages sur les matériels électroniques et tout ce qui se trouve en orbite. Les planètes potentiellement habitables à proximité d'étoiles sujettes aux éruptions, comme HR 9024, en subissent les conséquences.

Pour expliquer le fait que les chercheurs n’ont jamais découvert des ÉMC extrasolaires, l'équipe d'Alvarado-Gómez a effectué des simulations informatiques. Elle a conclu que la combinaison d’un champ magnétique fort et une éruption agirait comme une cage, contenant ainsi les éjections.

>>> La NASA dévoile le bouclier thermique qui permettra à sa sonde d'approcher du Soleil

Posez une question dans la catégorie News du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire