Des chercheurs trouvent un nouveau moyen de produire de l'électricité

« Twistron », c’est le nom que des scientifiques de l’Université de Texas et de l’Université Hanyang en Corée du Sud ont donné à ces fils qu’ils ont découverts et qui sont capables de générer de l’électricité lorsqu’ils sont étirés ou tordus.

Les « Twistron » offrent plusieurs applications possibles selon le Docteur Carter Haines de l’Université de Texas à Dallas qui en a consacré un article au journal Science. « La façon la plus simple de penser aux Twistron est, si vous en avez un bout, de l'étirer pour avoir de l'électricité », a expliqué celui qui est également professeur de recherche associé à l’Institut Alan G. MacDiarmid Nanotech de l’Université du Texas.

Étirer pour charger

Ces composants sont constitués de nanotubes de carbone qui sont 10000 fois plus petits qu’un brin de cheveux humain. Ils peuvent générer de l’électricité lorsqu’ils sont enduits d’un simple mélange de sel de table et d’eau ou d’électrolyte, selon le Docteur Na Li, l’un des chercheurs de l’Institut NanoTech.

En laboratoire, l’équipe a pu générer 250 watts de puissance nominale après avoir étiré trente fois par seconde les « Twistron ». Par ailleurs, selon les chercheurs, la performance des « Twistron » évolue selon le diamètre et le nombre de fils utilisés.   

>>> Lire aussi Des vêtements pour charger son téléphone et son ordinateur

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire