EA admet s’être planté avec les loot box

Tous les jeux récents proposent, à la fin d’une partie, un principe de loot aléatoire sous forme de caisse. Pour la sortie du Jeu Battlefront 2, Electronic Arts reconnaît que sa stratégie de loot, incitant à mettre la main au portefeuille, était une grossière erreur.

Pour le jeu Battlefront 2, les butins des caisses offrent des "skins" liés aux armes et personnages, et surtout, il permet d'obtenir des cartes permettant une progression plus rapide dans le jeu. Avant la sortie de ce titre, une micro-transaction devait permettre, pour les plus impatients, de s’offrir ces caisses de loot et ainsi avoir plus de chances d’obtenir des cartes de progression. Avec cette méthode, EA incitait les joueurs à payer pour progresser plus rapidement. Cette politique d'EA, fructueuse pour les jeux de smartphone, avait connu un énorme tollé chez les joueurs console et PC. À la suite de ce fort mécontentement sur les réseaux sociaux, EA avait rapidement réagi en supprimant cette fonctionnalité.

Patrick Söderlund, directeur exécutif d'EA, a déclaré lors d’une interview à The Verge : « Nous avions l'intention de faire en sorte que les gens jouent sur une plus longue période, et comme pour beaucoup d'autres jeux sur le marché, pour pouvoir faire cela, nous avions mis en place cette idée de micro transactions en échange de cartes. Mais en même temps, nous nous sommes trompés. »

Il ajoute: « Et par conséquent, nous avons dû prendre des mesures très rapides et drastiques pour tout éteindre, et nous avons depuis travaillé et remanié le système de progression. Les gens semblent apprécier ce que nous avons fait, les joueurs reviennent et nous constatons des chiffres d'engagement plus élevés. Les gens semblent penser que, pour la plupart, nous avons bien compris. Cela ne veut pas dire que nous allons arrêter. Nous continuerons à améliorer le jeu, nous continuerons à faire avancer ces choses, et nous devrons être très prudents avec ce que cela signifie pour les futurs produits. »

Comme nous vous l'annoncions dans notre article du 20 mars, les micro-transactions sont de retour sur Battlefront 2 mais ciblent uniquement des ajouts esthétiques au jeu. Nous ne sommes pas en mesure de savoir si ces micro-transactions seront à l’ordre du jour pour les prochains jeux d’Electronic Arts. Si cela devait être le cas, Patrick Söderlund est désormais conscient de proposer une solution sans pénaliser le joueur désirant ne pas dépenser d’argent, hormis pour l’achat du jeu.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire