Les enfants sont trop exposés aux ondes de nos tablettes et smartphones

Un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) montre que les plus jeunes utilisateurs de tablettes et de smartphones seraient trop exposés aux ondes de manière générale. L’agence recommande ainsi un usage modéré et mieux encadré des appareils sans fil chez les enfants.

Nommé « Exposition aux radiofréquences et santé des enfants », le rapport diffusé ce vendredi se veut donc comme une mise en garde à destination des parents et des fabricants. « Les enfants d’aujourd’hui, à la différence des générations précédentes, sont exposés pour la plupart dès leur plus jeune âge, et dès la phase de développement in utero, à des sources émettrices et multiples de radiofréquences », explique l’Anses. Ces ondes représentent-elles pour autant un danger immédiat pour les enfants qui y sont exposés ? L’agence ne se prononce pas catégoriquement à ce sujet, indiquant cependant que « les données actuelles ne permettent pas de conclure à l’existence ou non d’un effet des radiofréquences chez l’enfant ». Elle affirme néanmoins que « la petite taille des enfants peut, par effet de résonance, engendrer des expositions moyennes sur le corps entier plus élevées que pour les adultes ». Ainsi, les enfants seraient en moyenne plus exposés que les adultes, et donc plus sensibles aux éventuels risques.

Face à cette exposition, l’Anses diffuse donc plusieurs recommandations. Déjà, en invitant les fabricants à « réévaluer la pertinence du débit d’absorption spécifique (DAS) utilisé pour l’établissement des valeurs limites d’exposition des personnes » ainsi qu’à « développer un indicateur représentatif de l’exposition réelle des utilisateurs de téléphones mobiles ». Aux parents, elle conseille également de « limiter l’exposition des enfants aux champs électromagnétiques » et d’« inciter à un usage raisonné des technologies de communication mobile ».

Ce n’est pas la première fois que le rapport des enfants aux appareils électroniques fait débat. L’année dernière, un regroupement de pédiatres américains avaient déjà appelé à revoir les recommandations destinées à l’utilisation qu’ont les enfants des écrans qui nous entourent, constatant que 38 % des Américains de moins de deux ans ont déjà utilisé un appareil mobile.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire