Toshiba sous le coup d'une enquête gouvernementale

L’organe de surveillance des valeurs mobilières du Japon mène en ce moment une enquête sur la comptabilité du géant japonais Toshiba Corporation, selon Reuters. Le dernier rapport de l’entreprise dévoilerait en effet une mauvaise gestion notamment de son unité nucléaire américaine.

Des difficultés financières

L’enquête a été ouverte après une « opinion qualifiée d’inhabituelle » par l’auditeur de l’entreprise, PriceWaterhouseCoopers Aarata LLC, dans un rapport publié au mois d’août dernier. Toshiba s’est par ailleurs portée garante du rapport. PWC ne s’est cependant pas limité à un simple constat d’une anomalie puisque l’auditeur a également publié une opinion défavorable sur la gouvernance de l’entreprise. PriceWaterhouseCoopers affirme que Toshiba est en retard dans la comptabilisation des pertes de sa filiale Westinghouse Electric.

Les sociétés de conseil par procuration Glass Lewis et ISS ont également confirmé que les actionnaires du géant japonais n’approuvent pas les comptes de résultats réalisés à l’issue d’un examen mixte.  

Aucun commentaire n’a pourtant été émis ni de la part de l’entreprise ni de la part de la Securities and Exchange Surveillance Commission. L’organe de surveillance des valeurs mobilières The Watchdog a cependant déjà condamné le conglomérat, en 2015, pour des faits similaires.

>>> Lire aussi Toshiba et Western Digital vont régler leurs comptes en justice

La situation se complique pour Toshiba qui a été contraint de vendre une partie de l’entreprise pour 18 milliards de dollars, au début de ce mois d’octobre. La Bourse de Tokyo vient par ailleurs de retirer Toshiba notamment à cause des difficultés de l’entreprise depuis 2015. Prévue pour la semaine prochaine, l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires du géant japonais devrait permettre une nouvelle réorganisation de l’entreprise dans le futur.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire