Un musée norvégien commande une épée imprimée en 3D

Dans le but de permettre à ses visiteurs d’apprécier la tenue, le poids et la dimension d’une épée antique, leNational Museum of Art norvégien a fait imprimer en 3D un exemplaire du sixième siècle conservé sous verre entre ses murs.

Comme bon nombre d’objets historiques, cette épée a subi les affres du temps et son âge l’a fragilisée, rendant sa manipulation impossible sans d’infinies précautions. Les visiteurs du musée sont donc condamnés à l’admirer dans son écrin de verre sans pouvoir s’approprier ses caractéristiques physiques. Afin d’approfondir la relation avec l’objet, il a été décidé de faire une impression de cette épée à la croisée entre un glaive romain et une épée viking, reproduction que les visiteurs pourront tenir en main. Pommeau original et la copie imprimée en 3DPommeau original et la copie imprimée en 3DCe projet a été confié à Nils Anderssen, développeur de jeux vidéo et passionné d’objets historiques. Travaillant sous 3D Studio Max, il est parvenu à obtenir un rendu en trois dimensions de l’épée. Avec ce logiciel, « j’ai un bon contrôle de la finesse et de la taille du modèle, ce qui permet d’éviter les problèmes d’impression. » Il a ensuite envoyé son tracé à i.materialise qui a fait une impression 3D en bronze du pommeau ciselé. Il avait aménagé quelques espaces afin de faciliter son assemblage et son raccord à la lame. Le modèle 3D finiLe modèle 3D finiAchevée, cette réplique imprimée en 3D a rejoint l’exemplaire originel ainsi que sa copie qui avait été faite en 1942 pour Vidkun Quisling, ministre-président norvégien durant la Seconde Guerre mondiale.Epée originale, copie de 1942 et l'impression 3DEpée originale, copie de 1942 et l'impression 3D

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire