La NASA lance un satellite pour prédire les inondations

La NASA a depuis peu lancé un satellite de télédétection particulier. Baptisé SMAP, il a pour mission de prédire la sécheresse et l’inondation en mesurant l’humidité du sol. Un outil qui peut s’avérer indispensable aux scientifiques afin de mieux cerner les changements climatiques.

SMAP pour « Soil Moisture Active Passive Mission » se placera en orbite polaire à 685 km d’altitude avant de tourner autour de la Terre en 98.5 minutes. Grâce à cette rotation répétitive, il est en mesure d’effectuer une analyse précise de l’eau et de la glace contenues dans le sol. Les données récoltées serviront par la suite à anticiper les catastrophes climatiques comme la sécheresse ou l’inondation. La particularité du satellite réside dans ces deux capteurs micro-ondes intégrés. En effet, il embarque un radar et un radiomètre qui permettent de mesurer les micro-ondes émis par le sol. De cette manière, les chercheurs pourront évaluer le degré hydrique des sols. En dressant  quotidiennement une cartographie de la Terre, il facilite la mise à jour des prévisions de réserve en eau.

Si le lancement du SMAP est plutôt réussi, le projet a couté 916 millions de dollars. La mission de ce satellite devrait s’étendre sur trois ans.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire