Ariane 5 est arrivée à bon port malgré une grosse frayeur au lancement

Stéphane Israël, a dû présenter des excuses avec la promesse de trouver des solutions quand  Ariane 5 a perdu le contact avec ses contrôleurs au sol environ neuf minutes après son décollage. Heureusement, les choses se sont bien passées car les satellites de communication de données : SES 14 et  Al Yah 3, ont réussi à se mettre en orbite et à reprendre la communication avec leurs opérateurs. C'est une excellente nouvelle pour la NASA, car elle disposait d'un instrument scientifique embarqué sur le SES14. Et le fait qu'Ariane5 ait également complété sa mission malgré l'alerte au lancement est également une bonne chose pour Arianespace, puisque sa fusée est prévue pour lancer le télescope spatial James Webb en 2019.

L’instrument que la NASA a fait embarquer dans SES 14 est conçu pour étudier la frontière entre l'espace et la haute atmosphère terrestre. Les données qu'il enverra de l'orbite géostationnaire à environ 22 000 milles (soit environ 35.405,5 km)  de distance va aider à mieux comprendre le rôle de la frontière dans la météorologie terrestre et spatiale. Elsayed Talaat, scientifique en chef en héliophysique de la NASA, a expliqué que le fait de pouvoir utiliser des satellites commerciaux donne à la NASA un nouvel outils rentable pour faire ses  recherches compte tenu du fait que l'agence est victime d'une restriction budgétaire ces dernières années .

>>> Pourquoi la NASA veut explorer notre atmosphère? la réponse dans la vidéo

why nasa is exploring ou atmosphere

>>> Lire aussi Le plus puissant des télescopes de la NASA en test

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire