Plus de 1000 exoplanètes découvertes

La planète WASP-99 b a été découverte par l’observatoire sud-africain WASP (Wide Angle Search for Planets) ce 22 octobre. Il s’agit d’une exoplanète, c'est-à-dire d’une planète située à l’extérieur de notre système solaire, et celle-ci a une particularité symbolique : il s’agit de la 1000e de son genre découverte par les différentes agences spatiales.

De nouvelles exoplanètes sont découvertes régulièrement, et le site Exoplanet.eu, chargé de les recenser, en compte à l’heure actuelle 1010 très exactement. La planète WASP-99 b, quant à elle, a été découverte en même temps que plusieurs autres planètes (au moins 7). Il n’en existe malheureusement pas de photo, celle-ci étant trop éloignée pour qu’un appareil puisse en tirer une image, mais sa découverte a été permise grâce aux différentes variations que ce genre de planète fait subir à son étoile.

La première exoplanète identifiée l’a été en 1995. La plupart de ces planètes sont gazeuses, comme peuvent l’être Jupiter ou Saturn dans notre système. Si le recensement continue inlassablement, aucune de ces planètes n’a pour l’instant été déclarée habitable.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • help-manformatique
    " Il n’en existe malheureusement pas de photo, celle-ci étant trop éloignée pour qu’un appareil puisse en tirer une image"

    Cette phrase est inexact.
    On ne peut pas prendre de photo d'une exoplanète tout simplement parce que l'exoplanète ne produit pas de lumière, elle est donc cachée par la forte intensité lumineuse de son étoile hôte.
    La distance n'est ici pas la facteur principal. (Hubble a quand même réussi à capter la lumière d'une galaxie vieille de 13,3 milliard d'années, soit 400 000 ans après le Big Bang).
    0
  • reloaded47
    @help-manformatique

    On ne peut nier que la distance entre en compte. Mars (comme tant d'autres) n'émet pas de lumière mais on peut malgré tout l'observer.
    0
  • help-manformatique
    Ce que j'ai dis s'applique uniquement aux exoplanètes bien sûr. Par contre si on se plaçait dans le système étoile-exoplanète, la lumière ne serait plus un problème.
    Tout est une question de référentiel relativement appliqué à la distance.

    Mais comme on se place toujours au niveau d'un référentiel terrestre, la très grande distance fait que l'exoplanète est cachée par la luminosité de son étoile.

    Le facteur principal est bel et bien la lumière de l'étoile. (pour les exoplanètes)
    0