Facebook recule sur les modifications des conditions d'utilisation

Le billet de Michael RichterLe billet de Michael RichterVendredi Facebook publie sur son blog officiel une note de Michael Richter concernant un possible partage de données par défaut à d’autres sites tiers. Aujourd’hui, suite à la montée de la protestation, le billet est modifié. 

Retour en arrière ou langue de bois ?

Selon le post initial sur le blog, Facebook comptait soumettre à la communauté du site une proposition de modification des conditions d’utilisation du site. Depuis quelques mois, c’est en effet la politique de Facebook pour faire adopter ces changements. Dans le texte initial, Michael Richter évoquait la possibilité pour des sites tierces d'accéder à une partie des données des utilisateurs.

Il n’en fallait pas plus pour que plusieurs blogs ou sites d’actualités s’en fassent l’écho et s’étonnent de ces nouvelles conditions que Facebook proposait à ses utilisateurs. Depuis, le billet sur le blog officiel a été modifié. Intitulé dans un premier temps « Pre-Approved Third-Party Websites and Applications » le paragraphe est désormais titré « Applications and Third-Party Websites », effaçant ainsi la notion de pré-approbation par défaut. Tourné de manière très différente, le nouveau texte ne fait plus de mention aussi directe au problème évoqué par les détracteurs de la première version proposée. Retour en arrière de Facebook ou tentative de noyer le poisson ? Le sujet est à surveiller de prêt.   

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • kentincosta
    Je sais pas pour vous mais moi j'en ai marre d'entendre le mot Facebok ...
    6
  • charliejade
    @JMZ : de "près" pas de "prêt".
    @kentincosta" : Non, il n'y en a pas marre. "Plus près de toi est ton ennemi, mieux tu le surveilleras.".

    Justement, le principe de ces personnes est de faire les choses le plus secrètement possible et de la manière la plus feutrée possible. Que les journalistes mettent en lumière ce genre d'agissements est justement le rôle fondamental du journalisme. Au pire, si le sujet t'ennuie, zappe-le. Mais laisse la chance à ceux qui veulent combattre ces tyrans du "tout doit être montré... pour qu'on fasse du brouzouffe." de pouvoir faire des pétitions, alerter les autorités publiques au travers des alertes remontées par les journalistes.

    C'est vrai qu'il est assez pénible que "Facebook" revienne souvent au devant de la scène, mais il n'y a jamais de fumée sans feu.
    1
  • jun2
    @charliejade
    Puté... T'es pas français à moitié toi ^^.

    Mais là, ce que tu décris, j'ai sincèrement plus l'impression que ce sera le prochain épisode de don quichote... Le problème n'est pas que facebook revende des informations personnel de ses membres à des société tiers, car c'est légale aux USA... Le problème est que les sites américains aient le droit de faire ça... Facebook n'est pas le centre du monde...
    0