Facebook : plus de morts que de vivants d’ici 2098

Facebook est le réseau social qui compte le plus grand nombre d’utilisateurs. Selon la firme, il aurait désormais quelque 1,5 milliard de personnes actives qui se connectent à sa plate-forme. Sauf que d’ici plusieurs années, le nombre de profils de personnes vivantes pourrait est dépassé par celui des morts.

Jusqu’à maintenant, la firme se refuse à supprimer les pages des utilisateurs décédés et propose, à la place, de transformer les pages des personnes concernées en mémorial. Mais pour cela, encore faut-il qu’un proche en fasse la demande atteste de l’évènement à l’aide d’un document. La seule solution à l’heure actuelle pour supprimer un compte reste d’être en possession du nom d’utilisateur et du mot de passe liés au compte, des informations rarement partagées.

Hachem Sadikki, un doctorant en statistique de l’université du Massachusetts, s’est alors intéressé à l’évolution de la population du réseau afin de déterminer à quel moment il rassemblera plus de morts que de vivants. En partant du principe que Facebook conserve sa politique de ne pas retirer les profils, l’homme arrive à la date de 2098.

D’ici là, le nombre de décès annuel parmi la base d’utilisateur ne fera logiquement qu’augmenter progressivement. La société Digital Beyond, qui se spécialise précisément dans les testaments numériques pour décider à l’avance ce que ses données deviendront après sa mort, estime ainsi que 972 000 Américains membres de Facebook mourront cette année.

>>> Lire : Spotify est désormais intégré à Facebook Messenger

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire