Facebook compte de plus en plus de déserteurs

Après la révélation du scandale Cambridge Analytica, l’entreprise a dû faire face non seulement à la défiance des utilisateurs, mais elle a aussi dû répondre de ses actes devant les législateurs américains et européens. Autant de polémiques qui font déserter les membres autrefois fidèles de la plateforme.

>>> Comment se désinscrire ou supprimer son compte de Facebook ?

Les statistiques concernant l’impact d’affaires telles que Cambridge Analytica commencent à paraître, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont alarmantes pour Mark Zuckerberg. Selon le Pew Research Center, 42 % des personnes interrogées ont cessé d’utiliser Facebook pendant quelques semaines en 2018. Plus inquiétant encore, 25 % des sondés ont totalement effacé l’application Facebook de leur smartphone.

On notera aussi, et c’est un problème reconnu par le réseau social, que 44 % des utilisateurs dans la tranche des 18-29 ans affirment avoir supprimé l’application, contre 20 % chez les 50-64 ans et 12 % chez les plus de 65 ans. Le scandale Cambridge Analytica aura au moins eu pour effet de faire prendre conscience aux utilisateurs qu’ils doivent prendre en main la sécurité de leurs données. 50 % des sondés affirment avoir « ajusté leurs paramètres de confidentialité » sur Facebook.

>>> À lire : Facebook fait un nouveau ménage dans ses apps

Posez une question dans la catégorie News du forum
1 commentaire
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Letruffier
    Marrant tout de même ce Facebook bashing, les autres compagnies de la tech (US, chinoises et même européennes) ne procèdent-elles pas avec des procédés similaires ?

    Je trouve personnellement que Facebook est l'un des derniers grands forums et endroit où la liberté d'expression est accessible au plus grand nombre facilement peut-être est-ce pour ça qu'il se font casser les pieds sous des prétextes fallacieux (leur business modèle est connu et il ne diffère pas des autres).