Le Secrétaire d’État à la santé britannique fustige Facebook à propos de Messenger Kids

L’annonce par Facebook de la sortie d’une messagerie pour enfants risque de créer de nombreux remous dans la sphère politique. La réaction de Jeremy Hunt, membre du gouvernement britannique n’aura pas tardé. Le Secrétaire d’État à la Santé britannique a publiquement fustigé la messagerie pour enfants et préadolescents à la sauce Facebook, après l’annonce de la sortie de Messenger Kids.

Monsieur Hunt a déclaré que Facebook agissait de façon irresponsable en ciblant ainsi le jeune public, cela après avoir pourtant assuré au gouvernement britannique que la compagnie ne chercherait pas à transformer les enfants en utilisateurs.

Il a déclaré dans un tweet: “Je ne suis pas sûr du tout que ce soit la voie à suivre. Facebook m’avait dit qu’ils reviendraient vers nous pour nous proposer des idées pour EMPÊCHER les mineurs d’utiliser leur produit, mais au lieu de cela, ils ciblent activement les enfants les plus jeunes. Facebook, s’il vous plaît, laissez mes enfants tranquilles et agissez de façon responsable !”.

Loren Cheng, Product Manager chez Facebook, avait affirmé, avant même l’intervention de Mr Hunt, “En plus de nos recherches avec des milliers de parents, nous travaillons de concert avec plus d’une douzaine d’experts en développement de l’enfant, en sécurité en ligne et en média et technologie pour l’enfance qui nous ont aidés à bâtir notre première application destinée aux enfants.”

Alors Facebook tente-t-il de conquérir des parts de marché ou répond-il vraiment à une demande du public ? La question est polémique, et étant donné l’omniprésence dans nos vies du géant des réseaux sociaux, elle risque encore d’être chaudement débattue.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire