Facebook se prépare à l'arrivée des moins de 13 ans

Facebook est interdit aux mineurs de moins de 13 ans. Voilà pour la version officielle. Dans les faits, ils seraient plus de 7 millions à enfreindre cette loi et à disposer d’un compte selon une étude du Consumer Report. Sur un total évalué à plus de 900 millions de membres ce problème pourrait sembler anodin. Il n’en est rien, bien au contraire puisque tous les jours le réseau social est obligé de supprimer des milliers de comptes appartenant à des enfants.

Devant cet épineux problème, Facebook est à la recherche de solutions nouvelles. Selon le Wall Street Journal, le réseau social de Mark Zuckerberg envisagerait d’ouvrir son service aux enfants de moins de 13 ans, mais en créant des conditions particulières pour ces comptes. Ainsi, jusqu’à leur majorité « facebookienne », ces membres juniors seraient liés aux comptes de leurs parents. Ces derniers pourraient surveiller l’activité de leur enfant sur le réseau, contrôler l’installation d’applications, et valider ou non les demandes d’amis.

Un problème juridique et non technique

Techniquement, ces outils ne représentent en rien une difficulté pour un acteur tel que Facebook. En revanche l’aspect juridique paraît plus problématique. Aux Etats-Unis, par exemple, la collecte d’informations personnelles concernant des enfants est très strictement encadrée, par une loi en vigueur depuis 1998. C’est cette loi qu’il s’agit de faire évoluer pour Facebook. Et le réseau s’y attèle énergiquement. En effet, d’après les comptes de la société, plus de 600 000$ auraient été dépensés en lobbying auprès de la Federal Trade Commission, chargée de faire évoluer la législation.  

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire