Facebook veut empêcher le revenge porn grâce à la reconnaissance faciale

Mark Zuckerberg, cofondateur et patron de Facebook, a réaffirmé récemment son désir de lutter contre le « revenge porn », cette pratique qui consiste à attaquer et harceler une personne en diffusant des images pornographiques d’elle en ligne à son insu. Sa dernière idée dans le domaine consiste donc à utiliser son logiciel de reconnaissance faciale, qui sévit déjà sur le réseau social pour identifier les différentes personnes présentes sur une photo, afin de limiter le partage de ce type d’images.

Facebook n’a, dans un premier temps, pas expliqué précisément de quelle manière la reconnaissance faciale interviendrait dans la lutte contre le revenge porn. Son président Mark Zuckerberg a néanmoins affirmé que « si vous nous le signalez, nous utiliserons désormais une intelligence artificielle et la reconnaissance faciale pour éviter le partage de telles images ». Plus tard, une note publiée sur le blog de Facebook donne un peu plus de détails sur les plans de l’entreprise.

Concrètement, lorsqu’un utilisateur découvre une image de ce type diffusée sur le réseau social, il a la possibilité de signaler celle-ci par les moyens classiques déjà mis en place par Facebook. Une « équipe entraînée spécialement » va alors passer la publication en revue et prendre les mesures qu’elle juge appropriées : supprimer la publication si nécessaire, suspendre le compte, etc. Jusque-là, il s’agit de la procédure classique, mais désormais, Facebook utilisera dans certains cas ses algorithmes de reconnaissance d’image pour détecter, à l’avenir, les futures tentatives de diffuser des images similaires sut Facebook, Instagram ou Messenger. Ainsi, si une personne tente de partager à nouveau une image qui a déjà été signalée ou supprimée, le site pourra automatiquement bloquer cette publication.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire