Facebook aurait partagé des informations confidentielles avec plus de 50 compagnies

On apprend aujourd’hui que la compagnie aurait partagé les informations confidentielles de ses utilisateurs avec 52 compagnies. Chaque semaine semble arriver avec son nouveau lot de révélations concernant Facebook. Ces soupçons de scandale ne semblent pas affecter la situation financière de la compagnie, mais à cette allure, le réseau social risque tout de même de se voir infliger des sanctions.

Selon le Wall Street Journal, c’est Facebook lui-même qui aurait avoué cette "fuite" dans un document remis à la Commission américaine de l’énergie et du commerce. Ce document de près de 800 pages était destiné à répondre aux questions posées par les membres du Congrès le mois dernier. De grandes entreprises technologiques telles qu’Apple, Microsoft, Amazon, Qualcomm ou encore Samsung, auraient profité du « laisser-faire » du réseau social.

Plus inquiétant encore, les entreprises chinoises Huawei, Lenovo, Oppo et TCL, qui il y a quelques mois étaient déclarées persona non grata sur le sol américain sur des soupçons de trop grande proximité avec le gouvernement chinois, ont pu exploiter, elles aussi, ces données. Facebook plaide la bonne foi, et affirme que bien qu’elle ait fermé l’accès aux informations appartenant aux amis d’un utilisateur aux développeurs, les données étaient fournies afin d’améliorer son fonctionnement sur différentes plateformes et appareils. Pas sûr que cela suffise à laver la compagnie de tout soupçon. À en croire nos confrères de The Hill, un membre démocrate du Congrès aurait affirmé, après avoir consulté le document, que « les réponses apportées par Facebook soulèvent plus de questions qu’elles n’en résolvent ».

>> À lire : 
Facebook a déposé un brevet pour enregistrer votre environnement sonore
>> Plus : Comment se désinscrire ou supprimer son compte de Facebook ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire