Traduisez Facebook vous-même !

facebookAu mois d’octobre dernier, nous vous annoncions que le réseau social Facebook compte mettre en place la traduction de son site dans plusieurs langues, dont le français, et ce dès le début de l’année 2008.

Et pour se simplifier les choses, et certainement renforcer le côté social de son site, Facebook a décidé de proposer à ses membres d’effectuer eux-mêmes la traduction du site.

Facebook traduit par ses membres

Facebook vient de créer une application, qui est actuellement en version bêta privée, dédiée à la traduction de son site. Baptisée sobrement « Translations », elle permet de proposer une traduction du site dans n’importe quelle langue. Le but avoué d’une telle application est donc de « rendre Facebook accessible par tout le monde, de partout, dans toutes les langues ». Ainsi, si vous êtes utilisateurs de Facebook, que vous vous sentez capable de traduire le site en français, italien ou même allemand, cette application vous concerne.

Facebook en français, ce n’est donc pas pour tout de suite, et cela sera fait par les membres du site. Le réseau social précise que ces nouvelles langues arriveront avec quelques autres nouveautés, comme la possibilité d’envoyer un message privé à 1000 personnes d’un coup (sic) et un meilleur contrôle de la diffusion de ses informations après d’autres membres.

Notre avis : Facebook devient communautaire au point même de proposer à ses utilisateurs un site fabriqué et traduit par eux-mêmes. L’idée n’est pas nouvelle, Wikipédia fonctionnant sur un système similaire pour la traduction de ses articles, il reste maintenant à espérer que les traductions proposées seront complètes et de qualité...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
18 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Etant traductrice professionnelle, je trouve indécent de la part de Facebook de demander à ses propres membres de faire cette traduction. Je comprendrais s'il s'agissait une entreprise caritative, mais étant donné les millions de dollars brassés, c'est une économie de bout de chandelle qui sert uniquement à donner l'illusion aux membres qu'ils participent à la gestion, alors qu'on leur fait faire un travail gratuit. Comme si votre boulanger vous demandait de faire votre propre pain...
    Nous ne sommes pas au bout de nos peines. Le recours à la traduction participative et/ou automatique devient le nec plus ultra du Web 2.0.
    0
  • ninjaw
    Excellent ! ca m'interesse, je ne suis pas professionel et donc j'en ai rien a foutre du manque à gagner des professionels.
    0
  • ninjaw
    Mmmhhhh beta super privée, on dirait qu'ils testent avant tout l'espagnol en petit comité, plusieurs dizaines de millier de phrases, avec un systeme de vote, c'est une chouette idée.
    0