Facebook retrousse ses manches pour contrer le virus Eko

Facebook précise les nouvelles prises en vue de contrer la propagation du virus Eko. Ainsi, le géant des réseaux sociaux a instauré une vérification automatique des liens. Par ailleurs, dans le cadre du mois consacré à la cybersécurité, elle proposera des outils pour que les utilisateurs puissent renforcer leur sécurité.

Le début de semaine a été mouvementé pour les membres de Facebook. Masqué par un lien, le virus Eko a essayé d’infecter la plateforme. Face à cette situation, la firme de Melon Park précise que l’attaque a touché une minorité d’utilisateurs. De plus, tant que l’internaute se contente de cliquer sur l’URL et évite d’installer un programme ou l’extension de navigateur, sa sécurité n’est pas menacée. Néanmoins, Facebook a décidé de mettre en place un système contre ce type de contenu. Désormais, les liens font l’objet d’un contrôle systématique afin de démasquer ceux qui sont dangereux. Une fois identifiés, ils sont immédiatement bloqués. Ensuite, une liste est fournie aux acteurs du secteur pour qu’ils puissent prendre les mesures nécessaires.

Facebook apporte sa contribution à la sécurisation d’Internet

Depuis 2013, octobre est devenu le Mois européen de la cybersécurité. Comme Internet est un réseau mondial, les actions de sensibilisation atteignent également une envergure internationale. Cette année, Facebook fournira à ses membres les astuces et les outils destinés à améliorer leur sécurité. Rappelons qu’en 2015, la firme américaine a lancé l’outil Security Checkup. Les utilisateurs sont ainsi notifiés quand un nouvel appareil est utilisé pour accéder à leur compte. De plus, la protection du mot de passe est améliorée. Enfin, lorsqu’un appareil reste longtemps inutilisé alors qu’une session est ouverte,  le membre concerné est invité à se déconnecter.

>> Antivirus gratuit : quel est le meilleur en 2016 ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire