L'usurpation d'un compte Facebook équivaut à un vol d’identité

Laisser son compte Facebook ouvert dans un lieu public peut parfois conduire à des situations gênantes, dans lesquelles certaines personnes profitent de la situation pour utiliser le compte à l’insu de son propriétaire. Pour la première fois, ce genre d’acte a été condamné par une cour de justice californienne.

Un jeune américain a ainsi été condamné pour avoir accédé au compte d’une de ses camarades de classe. Il en a ainsi profité pour poster des messages à caractère sexuel, qui auraient porté atteinte à la réputation de la jeune fille, selon son propre témoignage. Le jeune homme a été poursuivi pour avoir « volontairement obtenu les informations d’identification personnelles [de la victime et] les avoir utilisées pour une quelconque action illégale, incluant l’obtention ou la tentative d’obtenir des informations. »

Effectivement, il n’existe pas vraiment de loi couvrant le vol d’un compte Facebook en Californie, les tribunaux ont donc dû se rabattre sur ce point précis de la loi de l’État américain. Étant mineur, il a été condamné à 90 jours d’intérêts généraux.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
Commenter depuis le forum