Opérateurs et FAI toujours premiers...sur les plaintes

Luc Chatel au travailL’observatoire des plaintes reçues par la DGCRRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) mis en place par le secrétaire d’État chargé de la consommation Luc Chatel vient de publier ses chiffres semestriels.

Premier constat, le nombre des plaintes est en augmentation et passe de 65 600 à 70 005, en progression de 6,7% sur les six premiers mois de l’année 2008. Deuxième constat, les opérateurs téléphoniques et internet regroupent encore 28,3% des plaintes. Sur le top dix de ces entreprises générant le plus de plaintes, on retrouve sept groupes de télécommunication et une société d’E-commerce dont les noms ne seront pas communiqués par la DGCCRF.

Contrat non rempli, problèmes de résiliation

Principales sources de tracas pour les clients et pour les opérateurs, les plaintes qui concernent les factures (15%), l’inexécution du service (23%) et la non prise en compte des demandes de résiliation (20%). Pour terminer sur une note positive, le secrétaire d’État à la Consommation a noté que la moyenne mensuelle des plaintes concernant le secteur des télécoms était en train de chuter (3 455 en moyenne et 2548 en juin). De là à tirer des conclusions, nous attendrons patiemment les prochains chiffres. Notons toutefois que les pensionnaires du « top 10 » sont convoqués au ministère afin d’étudier avec les pouvoirs publics les raisons de leur présence dans cette liste noire. Rattrapage en vue ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • ninjaw
    c'est mauvais, esperont que ca va pas les convaincre de ne pas dégager une bonne fois pour toute la propriété exclusive des lignes téléphoniques des griffes d'orange, la source de tous les ennuis telecom de france.
    -1
  • noldarn
    Citation:
    la propriété exclusive des lignes téléphoniques des griffes d'orange, la source de tous les ennuis telecom de france

    N'empêche que, avant que ça soit privatisé, la qualité du service était vraiment meilleure, ainsi que la technologie.
    La France était dans les premiers pays à mettre en oeuvre les avancées technologiques (souviens toi de numéris, du minitel etc : aujourd'hui ça fait sourire mais à l'époque c'était révolutionnaire !)
    1