Les enceintes Sonos et Bose peuvent être hackées

Si les haut-parleurs sont reliés à un réseau dont le pare-feu comporte une ouverture, car le propriétaire a installé un serveur de jeu, ou parce qu’un autre périphérique a été compromis, ils peuvent recevoir des données sur Internet. À première vue, il s’agit d’une vulnérabilité mineure. Pourtant, des attaques plus intenses provoqueraient des dégâts considérables. Imaginez que des pirates parviennent à prendre le contrôle des assistants numériques comme Alexa, ils réussiraient ainsi à reconfigurer les paramètres d’une maison et ouvriraient facilement la porte d’entrée.

Sonos et Bose : deux réactions différentes

Lorsque les chercheurs de Trend Micro ont révélé cette information, Sonos a atténué son importance. Les responsables de l’entreprise ont affirmé qu’il s’agit d’une « mauvaise configuration du réseau », le problème concernerait alors un nombre limité de clients. Néanmoins, ils ont lancé une mise à jour de leurs enceintes afin de limiter les risques.

L’équipe de Bose tient le même discours. Quand nos confrères de WIRED ont demandé leurs avis à propos de cette découverte, ils ont répondu que cette faille ne constitue pas une menace sérieuse pour les audiophiles. Pour eux, les propriétaires d’une enceinte connectée « doivent réfléchir à deux fois avant de laisser d’autres personnes accéder à leurs serveurs ».

>>> Lire notre Comparatif : quelle est la meilleure enceinte Bluetooth portable ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire