Se faire hacker en allant aux WC

Il est courant de parler de vulnérabilités lorsqu’elles touchent les ordinateurs, les téléphones portables et autres appareils électroniques. Ce genre de désagrément est en revanche moins courant dans le milieu des sièges de toilette, et pourtant il existe désormais.


Le siège de toilette « Satis » de LIXIL dispose de nombreuses fonctions qu’on trouve dans de nombreuses toilettes japonaises : lunette automatique, hauts parleurs diffusant de la musique, chasse automatique, parfum et désodorisant, etc. Mais il a toutefois une particularité inédite : il est commandé via une application Android, qui se connecte en Bluetooth au siège. Et c’est là que le bât blesse, pour la société SpiderLabs, qui a découvert la faille. La connexion Bluetooth est en effet protégée par un mot de passe, mais qui est réglé par défaut sur la valeur « 0000 ».


Il est alors possible à n’importe quelle personne de disposant d’un appareil Android de télécharger l’application et de tenter le mot de passe par défaut sur n’importe quel appareil rencontré. « En utilisant ainsi l’application, une personne mal intentionnée pourrait forcer le siège à tirer la chasse à répétition, relever ou abaisser la lunette, activer le séchoir ou le robinet, causant un inconfort pour l’utilisateur ». 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • hyunkel30
    ^^ ... on a le droit de rire ?
    Ou bien nous rirons moins quand ce genre de mésaventures s'étendront aux magnifiques compteurs électriques "connecté", et de même pour ceux du gaz qui arrivent ?
    0