Free attaque Netflix en justice à cause de son classement des opérateurs

Netflix aurait-il une dent contre Free ? Ce sera à la justice d’en juger, l’opérateur ayant décidé de traîner le service de SVOD devant les tribunaux, l’accusant de le défavoriser dans son classement des opérateurs. Depuis le lancement de ce classement visant à comparer les débits, et mis à jour régulièrement depuis septembre 2014, Free se retrouve presque toujours dernier d’une liste regroupant les quatre principaux opérateurs (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR).

Le classement mensuel publié par Netflix sur la qualité de débit des différents opérateurs sur son service n’est clairement pas à l’avantage de Free : sur les 33 mesures effectuées entre septembre 2014 et mai 2017, Free occupe la dernière place 31 fois au total (dont deux fois ex aequo avec SFR). Pour l’opérateur, Netflix manquerait d’impartialité dans l’établissement de son comparatif, et désavantagerait volontairement Free dans ses calculs.

Parmi les reproches formulés par Free, l’opérateur note l’opacité de la méthode utilisée par Netflix pour effectuer ses mesures. Pour l’entreprise de Xavier Niel, il s’agirait ni plus ni moins d’une basse manoeuvre de Netflix à l’égard de Free, seul opérateur avec lequel le service de SVOD n’a pas trouvé d’accord pour l’inclure dans sa box à l’inverse de la Livebox d’Orange, de la Bbox de Bouygues Telecom ou de la Box de SFR.

C’est pourtant Free qui avait d’abord refusé d’intégrer Netflix sur sa Freebox, en l’annonçant publiquement dès octobre 2014, notamment à cause de conditions que l’opérateur ne jugeait pas favorables. Depuis, les relations semblent tendues entre les deux marques, jusqu’à conduire à cette assignation en justice.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire