SpaceX : un sixième succès sur le lancement de Falcon 9

Une mission complexe pour Falcon 9

La fusée Falcon 9 construite par la société Space X a été lancée depuis une base de Cap Canaveral en Floride, avec pour mission la mise en orbite de JCSAT-16, un satellite de télécommunications de la firme japonaise SKY Perfect JSAT corporation.

Une mission complexe qui consiste à propulser le deuxième étage du vaisseau en orbite basse tandis que le satellite s’injecte en orbite géostationnaire, à 32 km d’altitude. Cela implique d’utiliser une très grande vitesse ainsi qu’une énorme quantité de carburant au lancement et les conditions de récupération du premier étage étaient pour le moins incertaines.

En effet, la firme d’Elon Musk avait indiqué que pour accomplir sa tâche, Falcon 9 devrait résister aussi bien à d’importantes variations de vitesse qu’une chaleur extrême lors de son entrée dans l’atmosphère. Et la réserve de carburant très limitée au retour risque de rendre plus difficiles la remise en marche des moteurs et le processus d’atterrissage.

Un sixième appontage couronné de succès

Soulagement de Space X, car l’étage principal de Falcon 9 a bien regagné notre planète, et ce sans aucun dommage. C’est sur une barge d’atterrissage baptisée « Of Course I Still Love You » placée sur l’océan Atlantique que le lanceur s’est posé, signant un sixième atterrissage réussi. Pour rappel, plusieurs opérations de lancement et de récupération d’étage d’un Falcon 9 avaient été initiées par Space X depuis 2014. Le dernier essai en date (juillet 2016) avait déjà été un succès.

>>> Lire l’article Revivez l’atterrissage du Falcon 9 à 360°

Pour Elon Musk et son équipe, la prochaine étape consiste donc à réutiliser ces engins récupérés pour de nouvelles missions afin de mettre définitivement fin aux doutes sur la pertinence de ce système de récupération dont sa société est l’initiateur. Un projet qu’ils prévoient de mettre en œuvre cet automne.

À terme, ce concept de fusée réutilisable devrait, selon SpaceX, réduire de façon conséquente les coûts de lancement de satellite, alors ramenés à 60 000 000 de dollars, contre 150 000 000 dollars en moyenne pour Ariane et Proton.

Le Falcon 9 de SpaceX se pose sur une barge en mer avec succès

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire