Le Galaxy Note 7 interdit de vol sur certaines compagnies

Trois compagnies australiennes, à savoir Quantas, JetStar et Virgin Australia, ont interdit l’utilisation du Galaxy Note 7 à bord de leurs avions. Certes, les passagers peuvent apporter leurs smartphones mais ils ne peuvent ni les allumer ni les recharger. Cette décision a été motivée par les récentes explosions de batteries signalées par les consommateurs lorsqu’ils rechargeaient leur appareil. Face au risque d’accident, plusieurs transporteurs aériens pourraient aussi prendre une décision similaire. De son côté, la Federal Aviation Administration (FAA), l’autorité en charge de l’aviation civile aux États-Unis, se prononcerait bientôt sur une éventuelle interdiction (ou non) de ce dernier modèle de Samsung.

Samsung changera la batterie des Galaxy Note 7

D’après les informations fournies par le constructeur coréen, ce problème concernerait seulement 0,1 % des smartphones de la gamme. Néanmoins, en vue de soigner son image et éviter que cette publicité négative continue, la firme sud-coréenne a décidé de rappeler l’intégralité des Galaxy Note 7 écoulés depuis la mi-aout. Elle promet qu’elle remplacera les batteries et réexpédierait les téléphones deux semaines après leur réception.

En tout cas, ces explosions nuisent aux efforts de Samsung qui a conçu un smarphone « grande taille » de très bonne qualité. De plus, cette affaire risque de porter un coup aux ventes de smartphones de la marque.

>>> [Test] Samsung Galaxy Note 7 : plus haut de gamme, tu meurs

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire