Galaxy S4 : des copies chinoises embarquent des virus

Selon l’éditeur d’antivirus G Data, le téléphone Star N9500, du constructeur chinois Star, aurait un cheval de Troie directement embarqué dans son système d’exploitation. La particularité de ce téléphone est qu’il s’agit d’une copie du populaire Samsung Galaxy S4, ce qui en fait donc un second choix potentiel pour ceux qui ne ne voudraient pas se ruiner dans l’achat du téléphone coréen.

Selon G Data, le virus en question serait présent directement dans l’installation d’origine du système sur le téléphone, et a donc dû y être intégré (volontairement ou non) lors de sa conception. En d’autres termes, le problème n’est pas facilement réparable. Le malware en question se charge donc de se connecter furtivement à des serveurs chinois lorsque le téléphone est utilisé, et d’y transférer plusieurs informations comme des résultats de recherche, les messages et autres données personnelles. En outre, il est également capable de forcer le téléchargement de nouveaux malwares sur l’appareil, et peut permettre à une personne distante de prendre le contrôle de l’appareil.

Ces téléphones ont la particularité de présenter un prix très attractif, situé entre 130 et 160 euros, en comparaison du Galaxy S4 qu’il tente d’imiter. Si G Data note qu’il s’agit de la première fois que ses laboratoires détectent un tel virus dans un téléphone chinois, mais que d’autres exemples pourraient exister. Au début de l’année, Kaspersky avait en effet déjà évoqué la possibilité que des malwares aient infecté des smartphones chinois.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire