Le hacker aux OVNI extradé aux USA en septembre

Arrêté en 2002 pour avoir piraté les systèmes informatiques de la Nasa et de l’armée américaine, le hacker britannique Gary McKinnon sera extradé aux États-Unis en septembre pour y être jugé.

70 ans de prison pour avoir voulu savoir

Il risque 70 ans de réclusion dans une prison de haute sécurité pour avoir commis « la plus importante intrusion jamais réalisée contre un réseau informatique militaire. », selon les dires du procureur américain en charge du dossier. Ainsi, il a visité 97 ordinateurs entre le 11 septembre 2001 et son arrestation en 2002.

Son geste était conduit par la volonté de vérifier si les États-Unis avaient eu des contacts avec des extraterrestres. Aujourd’hui, cet homme de 43 ans en est convaincu. D’après ce qu’il aurait vu, les États-Unis détiendraient une source illimitée d’énergie en provenance de vaisseaux extraterrestres tombés sur Terre.

Le syndrome qui pourrait le sauver

Soutenu pendant un moment par une partie de ses compatriotes britanniques, Gary McKinnon, risque fortement une peine de prison outre-Atlantique, malgré les efforts de son avocat qui avait plaidé en faveur d’un jugement en Grande-Bretagne. En effet, il est atteint du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme qui pourrait lui éviter les quartiers de haute sécurité...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
29 commentaires
    Votre commentaire
  • watchix
    Mine de rien il leur a foutu bien profond =)
    6
  • nissartitude
    Ca va c'est pas Ben Laden non plus.70 ans.... Ils sont tarés dans ce pays. Même pas le plus malade des meurtriers en France il prend plus de 30 ans...
    6
  • Anonyme
    n'importe quoi! Ce type est un genie, j'aurais adoré qu'il mette a disposition sur le net tous les renseignements qu'il aurait put trouver!
    7