Chevrolet lance une concours universitaire pour développer une voiture autonome

Alors que tous les constructeurs automobiles se lancent sur le marché de la voiture autonome, General Motors vient de lancer un concours. Celui-ci regroupe plusieurs universités américaines qui auront trois ans pour développer une voiture autonome électrique Chevrolet.

Ce sont les universités de Virginia Tech, l’Université de Waterloo, la Kettering University, l’Université du Michigan, Michigan Tech, l’Université de Toronto, Texas A&M et North Carolina A&T qui vont se lancer dans la bataille pour sortir la meilleure citadine incluant tout l’équipement et l’électronique embarqués nécessaires pour la faire rouler dans les rues d’une agglomération.

Le projet avait été annoncé en 2016 et l’objectif de ces équipes de chercheurs experts en électronique va être de développer des applications spécifiques, des capteurs sensoriels et des systèmes de calculs complexes innovants qui pourront être embarqués dans la voiture fabriquée par General Motors. L'objectif étant qu’en 2018 leur voiture-test puisse rouler sur une route en évitant obstacles.

L’idée de General Motors est notamment de pouvoir détecter les étudiants qui poursuivent leurs études en leur permettant de montrer ce qu’ils savent faire. Les universités quant à elles y trouvent aussi leur compte pour leur image et l’Université de Toronto a même mis sur le projet une équipe d’une centaine d’étudiants. Ce n’est pas la première fois qu’une grosse entreprise fait appel aux universités pour contribuer à leurs projets à l’exemple d’Uber qui avait tenté l’expérience avec la Carnegie Mellon University de Pittsburgh mais finalement aucun réel projet n’a vu le jour entre les deux intéressés. Il faut espérer pour General Motors que le concours débouchera sur plus de partenariats à long terme.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire