Godzilla : une suite serait déjà programmée


Alors que la version 2014 de Godzilla par le réalisateur américain Gareth Edwards est sortie en salle depuis vendredi aux États-Unis, le film a déjà rapporté 93 millions de dollars en un week-end d’exploitation uniquement aux États-Unis. Un succès qui aurait poussé Warner Bros et Legendary Pictures à commander un deuxième opus.

Depuis plusieurs mois, on sait que l’avenir de Godzilla au cinéma ne passera que par les États-Unis. La Toho, le studio qui a développé le lézard géant au Japon, a en effet annoncé, suite aux échecs des derniers films, qu’elle ne produirait plus de films pour le marché japonais. L’avenir de la licence passe donc nécessairement par sa revente aux États-Unis à Warner Bros et Legendary Pictures.

Heureusement pour Godzilla, l’avenir semble radieux. Après un seul week-end d’exploitation en salles aux États-Unis, le film a déjà rapporté 93 millions de dollars aux États-Unis et 379 millions de dollars dans le monde pour un budget estimé à 215 millions. Face à un tel succès les deux studios coproducteurs du film auraient commandé un second opus, comme l’affirme le site Deadline.

Le système de vente des droits des fameux kaijus de la Toho étant un brin complexe, chaque monstre doit être acheté séparément. Warner et Legendary étant assurés que le risque paie, on peut ainsi espérer voir davantage de monstres connus dans le second volet, comme Megalon, Varan, Mothra ou Rodan. Ou même la version du Godzilla de Roland Emmerich, qui existe dans la version japonaise sous le nom de Gino pour « Godzilla in name only » (Godzilla de nom uniquement) ou Zilla, et a affronté le monstre original japonais dans Godzilla Final Wars en 2004.

Lire la geek critique de Godzilla

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire