Un volant et des pédales : ça y est, la nouvelle Google Car peut enfin rouler

Plus tôt cette année, Google a présenté son nouveau concept de voiture autonome. C’en est fini de la Toyota Prius bardée d’équipements bien visibles, la Google Car arbore un design qui lui est propre avec une intégration plus discrète de son dispositif de conduite autonome.

Seul problème, cette voiture n’a pas été autorisée à emprunter sur les routes californiennes, contrairement au prototype précédent. La raison en est simple : la nouvelle Google Car est dénuée de tout équipement de conduite. Il n’y a ni pédale ni volant et le conducteur n’en est plus un, il n’y a plus que des passagers à bords.

Lire : La dernière Google Car interdite en Californie

Les règles établies par l’agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière sont pourtant bien claires en ce qui concerne les tests de voitures autonomes : il doit y avoir des commandes manuelles ainsi qu’un conducteur pour en prendre le contrôle.

Dans une publication sur le réseau social Google+, la firme explique être parfaitement consciente de ces contraintes et avoir déjà tout prévu. Ainsi, chaque prototype va se doter d’un volant et des pédales de manière temporaire, afin de se conformer aux contraintes légales. Une fois les tests réalisés, ces équipements seront très simples à enlever une fois la phase de test menée à bien.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire