Google censuré dans 25 pays

Google n'aime pas être censuré, et le fait savoir. Rachel Whetstone, vice-présidente de la communication et des affaires publiques, a évoqué le sujet épineux sur le blog officiel de la firme américaine.

"Nous voyons ces tentatives de contrôle de plusieurs façons. La Chine est l'exemple le plus probant, mais ce n'est pas le seul. Les services de Google - de la recherche à Blogger, en passant par YouTube et Google Docs - ont été bloqués dans 25 des 100 pays où nous les offrons", explique-t-elle sur le site. Sans donner de nom de pays, Rachel Whetstone a évoqué "la Chine et le Vietnam, qui n'ont pas de processus démocratiques par lesquels les citoyens peuvent contester la censure."

Confessant également que "YouTube a été bloqué en Turquie", le moteur de recherche insiste sur le fait que la censure gagne du terrain : "le nombre de gouvernements qui censurent est passé d'à peu près 4 en 2002 à plus de 40 aujourd'hui."

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • shitakunai
    et alors ? ils croietnt peut-etre qu'on va les aider.
    si seulement pouvait exister de bons concurrents.
    -1
  • Anonyme
    L'Australie n'y est pas ? Etonnant...
    -3
  • TheSlider
    L'Australie est un pays libre. Tu confonds avec la possibilité qu'ont les citoyens de déposer des plaintes pour certains sites qu'ils estiment offensifs pour être black-listés mais pas censurés (l'accès y est toujours possible mais permet un meilleur contrôle parental par exemple). Ils ont toujours été très pointilleux les australiens, rien à voir avec cette news.

    Google possède des concurrents, ne serait-ce qu'en chine. Le problème c'est que les concurrents sont contrôlés par l'état alors que Google veut que chaque utilisateur puisse accéder au même contenu quel que soit sa situation géographique, d'où la censure dans certains pays ou la population dispose de moins de droits.
    2