Google veut détecter les fake news dans ses résultats

Après Facebook qui a testé son outil contre les fausses informations, c’est maintenant au tour de Google de prendre des mesures. Le géant de l’internet a collaboré avec des sites spécialisés comme PolitiFact et Snopes qui indiqueront la fiabilité d’une information. Les résultats de recherches affichent désormais des mentions « faux », « vrai » ou « faux pour l’essentiel » en bas de certaines actualités.

Les internautes pourront ainsi se faire une idée du degré de fiabilité des informations véhiculées sur le web grâce à ces sites vérificateurs sélectionnés minutieusement par Google. Jusqu’à maintenant, cette initiative a regroupé près de 115 « fact checkers » dans le monde. Elle reste cependant un premier pas dans la lutte contre les fausses nouvelles puisque le moteur de recherche affiche toujours les résultats indépendamment de leur pertinence. D’ailleurs, Google a reconnu que les sites vérificateurs peuvent adopter différentes positions sur un même sujet.

La fonctionnalité a été introduite initialement lors de l’élection présidentielle aux États-Unis. Après la France, l’Allemagne et l’Argentine, Google annonce maintenant son arrivée sur tous ses serveurs. Le géant de l’internet répond ainsi à ses détracteurs qui l’accusent de favoriser la circulation de fausses informations.

> > >  Lire aussi YouTube : il faut désormais 10 000 vues pour mettre des pubs dans ses vidéos

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire