L’intelligence artificielle de Google fait de drôles de rêves

Google a depuis peu dévoilé une série d’images issues de l’imagination de son intelligence artificielle. A mi-chemin entre œuvres d’art et hallucinations, elles illustrent la manière dont ce système apprend au fil du temps en se basant sur les clichés qui lui ont été présentés auparavant.

Ces « rêves » sont l’œuvre d’un réseau de neurones artificiels initialement conçu pour la reconnaissance d’images. La technique baptisée « Inceptionisme », est déjà utilisée par les ingénieurs de Google pour la recherche d’images. Elle consiste en l’exploration de la reconnaissance d’image combinée avec une partie de l’intelligence artificielle : le deep learning. Pour ce faire, les chercheurs utilisent un réseau informatique imitant le fonctionnement des neurones biologiques. Ils l’ont ensuite entraîné à reconnaître des objets à partir de millions de photos. Grâce à des couches successives, le système est en mesure de filtrer les informations et d’identifier un objet en fonction de ses caractéristiques (couleur, forme, orientation). En inversant le processus de reconnaissance, les chercheurs lui ont soumis à un exercice : interpréter les images qui lui sont proposées en y trouvant des formes complexes. Résultat, le système peut créer des images dans une image ou en se basant sur de motifs précis. Ensuite, il est capable de générer des images à partir d’un bruit numérique.

Si les représentations graphiques sont à la fois étranges et artistiques, l’expérience offre un aperçu de ce qu’une intelligence artificielle pourrait « penser ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire