Google a supprimé 3 milliards de pubs intrusives en 2017



Étant membre active du mouvement « Coalition for Better Ads », Google communique régulièrement sur sa lutte contre les mauvaises annonces. L’année dernière, la firme de Mountain View a ainsi supprimé 3,2 milliards de pubs, soit presque le double des 1,7 milliard ciblés en 2016. Les chiffres donnent le tournis : 2 millions de pages concernées par mois, 90.000 sites enregistrés sur une liste noire et plus de 300 000 éditeurs expulsés.

Quelques détails sur les fausses annonces

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, les « menaces actives » ne représentent pas une proportion alarmante. Les suppressions relatives à une redirection vers un site malveillant concernent 79 millions du total. Par ailleurs, moins de 50 millions ont invité les internautes à installer un programme indésirable. Selon le rapport publié par la firme de Mountain View, les sites qui plagient du contenu constituent une menace plus sérieuse. Ainsi, elle en a supprimé 12.000 l’année dernière.

Cette année, Google enclenche la vitesse supérieure. Une option présente dans la version 64 de Chrome bloque automatiquement les publicités qui ne respectent pas les règles. Sont visés notamment les annonces animées clignotantes, les vidéos se déclenchant automatiquement avec le son ou encore les pop-up pleine page.

>>> Lire aussi :  Chrome 64 a commencé à bloquer les publicités intrusives

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire