Les manifestations anti-Google dérapent à San Francisco

Les sociétés high-tech basées dans la région de San Francisco sont très nombreuses, et font l’objet d’un nombre grandissant de protestations. Dernièrement, plusieurs manifestants s’en sont même pris directement à un employé de Google, Anthony Levandowsky, en se campant devant chez lui pour l’empêcher de partir au travail.

Les manifestants s’étaient organisés via le site local IndyBay, sur lequel ils ont publié de nombreuses informations personnelles sur l’employé de Google. Cet employé travaille notamment sur le projet de voiture autonome de Google, au sein d’un laboratoire restreint de la firme. IndyBay reproche donc à Levandowski son implication dans le travail de Google : « il construit un monde déraisonnable de surveillance, de contrôle et d’automatisation », écrit le tract diffusé par l’organisation, et invitant à le prendre à partie en tant que responsable des actions et des ratés de Google en matière de vie privée. Outre ces critiques, le groupe de manifestant reproche dans une plus large mesure à Google et aux autres entreprises implantées dans la région (Apple, Yahoo!, Facebook, Twitter...) d’avoir fait grimper drastiquement les prix de l’immobilier, au point de classer San Francisco dans les villes les plus chères des États-Unis.

Ce n’est pas la première fois qu’un groupe de manifestants s’attaque aux employés de ces entreprises en les empêchant d’aller travailler : les navettes mises en places par Google, Apple ou encore Facebook pour transporter leurs employés font régulièrement l’objet de blocages.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Tanhys
    Et le dérapage? Il consiste en quoi ? Titre racolleur mais aucune relation... Dommage!
    0