Le gouvernement va tenir des Assises du Numériques

Eric BessonÀ nouveaux usages, nouvelles stratégies gouvernementales. Récemment nommé secrétaire d’État chargé du Développement de l’économie numérique, Éric Besson tiendra à partir du 29 mai prochain les Assises du numérique regroupant tous les acteurs de l’économie numérique.

Toutes les facettes du numérique

Éric Besson va ainsi consacrer un mois entier à ces rencontres « pour discuter et rencontrer toutes celles et ceux qui font l’économie du numérique en France, les industriels, ceux qui créent les contenus, développent les usages, gèrent les réseaux. »

Toutes les problématiques des nouvelles technologies seront ainsi abordées : haut débit sur tout le territoire, évolution de la TNT, radio numérique, télévision mobile personnelle et quatrième licence de téléphonie mobile. Pour cela le secrétaire d’État s’est notamment entouré de Laurent Ladouari, qui avait notamment travaillé sur le projet de loi Olivennes. Il sera bien entendu en charge des droits d’auteurs.

Pas encore de modification de la LCEN

Mais Éric Besson a indiqué qu’il ne réformerait pas la Loi de Confiance dans l’Économie numérique : « Je ne serai pas le ministre de la castration de l’internet. Nous sommes dans un cadre de liberté régulée : il faut se demander où mettre le curseur entre la liberté inhérente à internet et la régulation, avec le respect d’un certain nombre de droits fondamentaux. »

Il a toutefois indiqué que ce flou juridique « pourra être à l’ordre du jour des discussions lors des Assises du numérique. » Cela vient donc à l’encontre du député Jean Dionis du Séjour, qui demandait hier une LCEN 2 pour pallier aux déficiences de la première.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Skywalker22
    « pour discuter et rencontrer toutes celles et ceux qui font l?économie du numérique en France, les industriels, ceux qui créent les contenus, développent les usages, gèrent les réseaux. »
    Bien sûr il manque les principaux acteurs (les consommateurs)...
    0