GTA V : le jeu le plus vendu 24 heures après sa sortie

800 millions de dollars. C’est la somme générée par les ventes de GTA V durant sa première journée d’exploitation, a annoncé son éditeur Take-Two Interactive. Il devient ainsi l’opus le plus rapidement vendu de l’histoire de la saga de Rockstar.

Jusqu’alors, le record de ventes était détenu par le dernier volet des Call of Duty. L’an dernier, Black Ops 2 s’était ainsi écoulé massivement, apportant 1 milliard de dollars de recettes durant ses 15 premiers jours de commercialisation. GTA V devrait sans nul doute lui voler sa place de meilleure vente de l’Histoire vidéoludique. Il lui reste encore un peu plus d’une semaine pour récolter quelque 200 millions de dollars supplémentaires. À titre de comparaison, Call of Duty Black Ops 2 n’avait rapporté que 500 millions de dollars 24 heures après sa sortie.

Un jeu vidéo comparable à un film

Avec de tels chiffres, on est tenté de mettre l’industrie vidéoludique et celle du cinéma sur le même pied d’égalité. Ce ne serait pas un tort. En effet, pour l’exemple du film Avatar de James Cameron, il a fallu 17 jours pour atteindre le milliard de dollars de recettes. On peut tout de même nuancer le propos en précisant que les jeux vidéo bénéficient d’un service de précommande particulièrement efficace et qu’ils sont plus onéreux qu’une place de cinéma. Mis à part cela, tout rapproche ces deux loisirs culturels, même les budgets de production. Ainsi, GTA V a mobilisé 300 personnes durant cinq ans pour un coût total de 260 millions de dollars, soit autant qu’une superproduction hollywoodienne.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
    Votre commentaire
  • nemesis67
    Un jeu où l'on incarne des racailles et autres raclures...
    -2
  • Jonathan Janssen
    @nemesis67 : Un jeu satirique qui démontre l'absurdité humaine à travers l'exemple de l'American Dream...
    0
  • Sliverpopop
    Anonymous a dit :
    @nemesis67 : Un jeu satirique qui démontre l'absurdité humaine à travers l'exemple de l'American Dream...


    Toutafay, et il ne faut pas grand chose pour s'en rendre compte.
    Croire l'inverse montre plutôt un faible ouverture d'esprit.
    Je paris que l'auteur du premier commentaire n'y a jamais joué...
    Tout n'est que caricature dans ce jeu, la mission où il faut faire exploser le téléphone à la keynote, les hypsters dans la boite de développement informatique, etc...
    1