Le haut débit dans le monde

Le site de l'IDATE310 millions d’abonnés haut débit dans le monde à mi-2007, c’est l’information principale qui ressort de la 10ème édition du “marché mondial du haut débit” publié par le centre d’étude IDATE.

Cette étude met l’accent sur la croissance des abonnés par pays mais aussi sur les choix technologiques et les prévisions à moyen terme.

L’Asie en position dominante

En terme de haut débit, la zone Asie-Pacifique représente aujourd’hui 38% du parc mondial. L’Europe de l’Ouest est cependant la zone la plus dynamique pour 2007, contribuant à 31% des accès haut débit comptabilisés dans le monde en 2007 (en hausse de trois points en un an).

À terme, la Chine (qui compte plus de 200 millions d’internautes) va devenir le plus grand parc haut débit du monde. Cette passation de pouvoir avec les États-Unis pourrait d’ailleurs avoir lieu dès cette année.

Autres pays en fort développement : le Brésil, la Russie et l’Inde. Côté européen, l’Allemagne reste à la pointe suivi du Royaume-Uni et de la France

En qualité de taux de pénétration, les Pays-Bas, le Danemark ou encore la Suisse dépassent désormais la Corée du Sud, longtemps championne du monde en la matière. Du côté des grandes puissances, la France et le Royaume-Uni affichent un taux de pénétration supérieur à celui des Etats-Unis et du Japon.

Dans ce contexte de dynamique, l’IDATE observe que le très haut débit, avec la perspective d’un débit d’accès à 1 Gbps par abonné sera bientôt une réalité en Corée du Sud et au Japon. L’Asie est décidément en avance sur le reste du monde dans ce domaine.

Aux États-Unis, AT&T et Verizon ont investi dans le déploiement de réseaux FTTx (très haut débit) qui aideront au déploiement de la TV HD.

Notre avis : avec l’émergence de la Chine et de l’Inde, l’écart entre l’Asie et le reste du monde promet de croitre de manière spectaculaire ! Quant à eux, les enjeux du très haut débit dans les années à venir créeront peut être une fracture numérique entre les continents.