Quand la plus puissante des IA apprend son savoir à une autre Intelligence artificielle

L’intelligence artificielle AlphaGo Zero vient de battre son aîné AlphaGo. La version améliorée du système artificiellement intelligent AlphaGo Zero a surpassé sa propre performance sans aucune intervention humaine.

Une machine artificiellement autodidacte

Le tournoi qui a opposé les deux intelligences artificielles s’est conclu par cent victoires à zéro pour l’AlphaGo Zero (AGZ), selon la revue Nature, qui précise par ailleurs qu’il a seulement fallu trois jours au système pour s’entraîner à partir de zéro et acquérir littéralement des milliers d’années d’expérience humaine au jeu. DeepMind avait doté l’AGZ d’une compréhension préalable des positions des pièces noires et blanches dans le jeu. La stratégie appliquée par l’IA de Google a toutefois été sa propre création. Outre la performance de la version améliorée du système, l’AGZ est également plus fine et plus rusée que l’original AlphaGo.

Google ajoute ainsi un nom de plus au catalogue d’Intelligence artificielle qui a surpassé les humains depuis plusieurs années. Il s’agit par exemple de Deep Blue qui a vaincu Garry Kasparov aux échecs en 1997 ou de Watson d’IBM qui a battu deux des meilleurs joueurs de Jeopardy du monde en 2011 ou bien de Libratus des informaticiens de l’Université Carnegie Mellon qui a triomphé face à quatre joueurs de Poker Texas Hold’em.

>>> Lire aussi IA : DeepMind (Google) ouvre une nouvelle section dédiée aux enjeux de société et à l’éthique

AlphaGo Zero se distingue cependant de ses homologues puisqu’elle est dotée d’un système auto-amélioré grâce à son réseau neuronal. Elle est sa propre enseignante, selon l’équipe de DeepMind.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire