Des vaisseaux sanguins imprimés en 3D, c’est fait !


L’impression 3D continue de révolutionner le monde de la médecine. Après le visage et les différents organes, la technologie s’attaque maintenant aux vaisseaux sanguins. Telle est la récente invention d’un groupe de chercheurs du centre de Brigham and Women's Hospital, à Boston.

Jusqu’ici, les vaisseaux sanguins étaient difficiles à produire en raison de leur très petite taille et de leurs propriétés biologiques complexes. L’exploit des scientifiques se base donc sur deux procédés : l’impression 3D et l’emploi de biomatériaux. Pour aboutir à des vaisseaux sanguins imprimés en 3D, ils ont créé un modèle à base de fibre d’agarose en guise de moule. Celui-ci est ensuite recouvert d’hydrogel avant d’être renforcé par une couche polymère afin de former un vaisseau sanguin. Cette approche a pour avantage d’offrir la possibilité de retirer physiquement le modèle de fibre au lieu de le dissoudre. En effet, il est suffisamment souple et solide pour être enlevé de manière à ce que le processus de vascularisation s’opère. Grâce à cette technique, les concepteurs sont parvenus à créer un réseau de vaisseaux sanguins aux structures différentes.

Dans l’avenir, ce procédé pourrait ouvrir la voie vers des tissus transplantables imprimés en 3D. Il pourrait également trouver une application en dehors du corps humain.

Vaisseaux sanguins imprimés en 3D

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire