Quand l'industrie du X veut protéger les enfants

icann pornoMalgré les apparences, l’industrie pornographique ne plaisante pas avec la protection des mineurs.

Steven Hirsch, cofondateur du studio Vivid Entertainment, qui est spécialisé dans la production de films pornographiques, a signé un communiqué de presse publié tout spécialement à l’attention de Google et Yahoo ! Dedans, il invite les deux moteurs de recherche à prendre de véritables mesures pour empêcher les mineurs sur Internet de tomber sur du contenu érotique ou pornographique via leur site.

Un appel lancé à Google et Yahoo !

Cette demande, M. Hirsch va la formuler oralement, lors d’une conférence qu’il va donner à l’occasion de la semaine du sexe. « Aucun des moteurs de recherche et portails, particulièrement Google et Yahoo !, n’a pris de mesure significative pour empêcher les mineurs d’accéder à du contenu pour adultes », indique-t-il dans le communiqué de presse. « Vivid travaillera avec n’importe quelle entreprise prête à empêcher les enfants de se trouver exposés, même par inadvertance, à du contenu destiné aux adultes. Il ne s’agit pas du premier amendement (et de la liberté d’expression, ndlr), il s’agit de protéger les enfants. »

Google et Yahoo ! intègrent pourtant un système de filtrage sur leur moteur de recherche respectif, qui permet notamment d’éviter l’affichage de contenu pornographique dans les résultats. L’efficacité de ces filtres, si elle se remarque bien, reste cependant discutable sur certaines expressions, qui laissent passer quelques images tendancieuses. Il reste maintenant à attendre les réactions des intéressés sur le sujet...

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • nounours48
    Sans vouloir être cynique, il ne s'agirai pas plutôt de déguiser une volonté d'empécher le piratage de leurs "oeuvres" (ce qui est louable) en demandant aux moteurs de recherches de les bloquer ?
    0
  • Vedlen
    nounours48Sans vouloir être cynique, il ne s'agirai pas plutôt de déguiser une volonté d'empécher le piratage de leurs "oeuvres" (ce qui est louable) en demandant aux moteurs de recherches de les bloquer ?
    +1
    Ca parait évident pour moi.
    0
  • Vedlen
    En fait en y repensant, peut être pas tant que ça vu que du même coup ils perdent des clients :P, enfin bon ça parait quand même évident qu'il y ait une histoire de fric derrière.
    0