Cette IA est capable de détecter les sarcasmes du Web


Silvio Amir de l’université de Lisbonne et ses collègues ont réussi à mettre en place un système d’intelligence artificielle qui identifie lorsqu’une personne est sarcastique sur les réseaux sociaux.

Les discussions par écrit sur les réseaux sociaux sont parfois compliquées à comprendre. En effet, les malentendus et les quiproquos peuvent arriver tellement vite. Il nous est déjà tous arrivé de prendre une phrase au premier degré par exemple alors que notre interlocuteur voulait être ironique. Ce sont malheureusement toutes les subtilités du langage et de la communication qui ne peuvent pas être captées à l’écrit. Néanmoins, des chercheurs portugais qui se sont penchés sur la complexité du problème semblent avoir trouvé une solution.
   
En général, pour faire comprendre à l’autre que l’on fait usage d’ironie ou de sarcasme on utilise souvent un smiley, un « mdr » ou un « lol ». Parfois même, lorsque l’on rajoute ces petits détails, un message peut ne pas être compris de la même façon. La tâche semblait d’un premier abord assez difficile, car une personne est ironique lorsqu’elle utilise un ton et un air particulier. En ligne, à l’écrit il est impossible de capter ce ton comme à l’oral. Le système inventé par Silvio Amir va collecter toutes les données utiles qui pourront alors informer si un message est ironique ou pas.

En effet, les données historiques sont prises en compte. Par exemple, sur Twitter, le système va collecter tous les tweets précédents afin de placer un contexte autour d’une phrase. De plus, le système va également collecter des informations concernant les centres d’intérêt de l’utilisateur et ce qu’il aime.

Par exemple, sur Twitter, le système a regroupé et comparé les comptes des partisans républicains et démocrates. Si un des partisans a une opinion totalement décalée de la masse, il se pourrait bien qu’il utilise ainsi un ton sarcastique. Les tests ont prouvé que le système était correct dans 87% des cas. Silvio Amir devrait présenter son étude le mois prochain lors du CoNLL, une conférence sur l’apprentissage naturel de la langue.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire