Après les compagnies aériennes, les universités bannissent les hoverboards

Et les interdictions continuent pour les hoverboards. Après les compagnies aériennes, c’est maintenant au tour de certaines universités de bannir ces transporteurs électriques personnels de leur campus.

>>> Trottinettes électriques, gyropodes, smartboards : comment choisir ? lequel acheter ?

Ainsi, l’université George Washington interdira les hoverboards et les gyropodes de ce genre à partir du 1er janvier 2016. Cette mesure a été prise afin d’assurer la sécurité du campus, compte tenu des enquêtes effectuées par des organismes de consommateurs sur les risques d’incendie ou d’explosion que ces engins peuvent présenter, notamment à cause de leur batterie lithium-ion. Désormais, les étudiants en possession d’un tel gadget ne pourront plus l’utiliser ni le transporter au sein du campus dès 2016, même après les vacances.

Enfin, cette annonce a été effectuée une semaine après qu’un collège privé de Rhode Island a prohibé les hoverboards de son établissement. Outre cette vague d’interdictions, ces véhicules électriques sont également interdits sur la voie publique dans certains pays.

>>> [Test] Gyromax Smartboard : on craque (ou pas) pour le gyropode ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire