Menaces : garde à vue pour un internaute

Nos confrères de jeuxvideo.com ont eu le droit à un forumeur quelque peu indélicat. Agissant sur leur forum 15-18 ans, il a eu la triste idée de proférer des menaces à l’encontre de son école.

Des propos malintentionnés

Pour souligner la violence des propos tenus, jeuxvideo.com fournit un extrait du fameux poste : « JE VAIS NETTOYER TOUT CA DEMAIN, mon père a un fusil de chasse, je vous jure que demain je vais au lycée avec et je nettoie. Marre. Ça ne fera que supprimer un grain de poussière dans la pourriture du monde, mais j'aurai la conscience tranquille avant de mourir, et la fierté d'avoir accompli quelque chose de bien avant de mourir. »

Une réaction rapide de la communauté et des autorités

Bien entendu, après le massacre allemand du 11 mars dernier, plus rien n’est laissé au hasard. La police a donc rapidement été prévenue. Une interpellation au domicile du forumeur a eu lieu dès le lendemain matin à 6 heures, heure légale. Mis en garde à vue, il risque gros. On ne peut proférer des menaces publiques en toute impunité. Selon la législation en vigueur, il risque jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 € d’amende.

D’autres mauvais plaisantins ont déjà fait cette erreur en Allemagne il y a quelques jours. Bien qu’ayant atteint la France, ce phénomène macabre a vite été réglé grâce à l’intervention des communautés puis des modérateurs et enfin des forces de l’ordre. La boucle est bouclée. Qui a dit qu’Internet n’était pas une grande famille ?

Selon vous est-ce que cette affaire est une entrave à la liberté d'expression ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
16 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • seingalt
    La news est un peu rassie. Ca fait déjà plusieurs jours que tout le monde a parlé de cette affaire. On dirait bien que les sites ne sont plus très réactifs à ce qui se passe.
    0
  • MaxGix
    C'est bien la preuve que quand on veut te retrouver sur internet ça peut être rapide... Dans cette affaire il n'y a pas d'histoire de liberté d'expression, dire que ses collègues sont de gros blaireaux est une chose, dire que demain on va aller les supprimer en est une autre.
    3
  • Blumenka
    seingaltLa news est un peu rassie. Ca fait déjà plusieurs jours que tout le monde a parlé de cette affaire. On dirait bien que les sites ne sont plus très réactifs à ce qui se passe.

    Non, juste un jour : http://www.jeuxvideo.com/commentaires/9-0-32683-7-news_20090316-1-0-0.htm

    Et tant mieux que les autorités aient réagi à temps ! Sinon, cette histoire aurait pu finir tragiquement.
    5